Je venais voir la mer

Je venais voir la mer

Texte : Nicolas Girard-Michelotti

Mise en scène et conception scénographique : Nicolas Petisoff

Avec : Hervé Rey

Vidéo : Victor–Hadrien • Musique et son : John M. Warts • Lumière : Pierre–Émile Soulié • Dispositif scénographique et construction : François Aubry dit Moustache assisté de Félix Lhomann

Création du 7 au 19 novembre  2022  – Les Plateaux Sauvages – Paris

Production : Seizième étage 

Coproduction (en cours) : CPPC – Théâtre l’Aire Libre (Saint-Jacques-de-la-Lande – 35)

Avec le soutien et l’accompagnement technique des Plateaux Sauvages

Avec le soutien d’Anis Gras – Le lieu de l’Autre, de la Maison Du Théâtre d’Amiens et de l’ADAMI

 

C’est l’histoire d’un retour.

Un homme revient dans une ville de bord de mer, revient à une maison qu’il a connue, et parle à une femme qu’il a connue. Il lui parle, depuis le seuil de la maison, et elle ne répond pas.

Il l’a aimée, a partagé sa vie, élevé avec elle son fils, son fils à elle, Matisse. Puis il a fui.

Il parle d’abord de tout et de rien, pour ne pas raconter ce qui a provoqué sa douleur, son départ, son errance ; il voudrait expliquer ses erreurs, les réparer, mais il est si difficile de s’amender. Ce qui bouillonnait sous la surface du bonheur, c’était l’enfance difficile, la violence et le désamour du père, la peur de reproduire les mauvais gestes. Mais qu’est-ce qu’on transmet quand on refuse son propre héritage ?

Petit à petit, se révèle l’histoire d’un cheminement vers soi, nécessaire pour commencer à vivre.

Il pleut. Sur le seuil des souvenirs d’avant, les visages ressurgissent. Il pleut. Il demande une serviette. Il aurait tellement plus à dire, mais comment ? Dans quel ordre ? Il voudrait dire pourquoi, expliquer sa fuite, expliquer l’impossible. Il pleut.